La résistance des matériaux, désignée souvent par RDM, est la science du dimensionnement. C’est une discipline particulière de la mécanique des milieux continus qui permet de concevoir une pièce mécanique, un ouvrage d’art ou tout objet utilitaire. Ce dimensionnement fait appel à des calculs qui prévoient le comportement de l’objet dont la conception doit réunir les meilleures conditions de sécurité, d’économie et d’esthétique.
L’objet de la résistance des matériaux est l’étude de la stabilité interne c’est à dire la détermination des contraintes et déformations à l’intérieur de la matière et les déplacements des lignes moyennes des structures générés (machines en génie mécanique, bâtiment en génie civil,…). Elle est basée sur des hypothèses simplificatrices vérifiées expérimentalement.
La RDM fait appel à la statique du solide qui est une branche de la statique étudiant l’équilibre des pièces dans un mécanisme. C’est un maillon essentiel dans le dimensionnement des systèmes mécaniques réels. La statique et la résistance des matériaux constituent l’outil indispensable de l’ingénieur constructeur pour concevoir et réaliser des ouvrages économiques qui ne risquent ni de se rompre ni de se déformer excessivement sous les actions qui leur sont appliquées.
Ce cours est adressé aux étudiants de deuxième année LMD en Hydraulique. Le cours  est divisé en quatre chapitres. Le premier chapitre, constituent une introduction générale à la résistance des matériaux. Le contenu est consacré, en premier lieu, à la mise en place des hypothèses fondamentales de la RDM ainsi qu’aux notions de contraintes. Le contenu du deuxième et troisième chapitre ressort de la statique du solide. Il sont structuré de
manière à fournir à l’étudiant les bases de la statique afin que ce dernier puisse maîtriser l’équilibre de systèmes simples, calculer les réactions aux appuis d’une structure isostatique et calculer les efforts intérieurs(efforts normaux, tranchants et moments fléchissant) dans ses barres.
Ensuite, afin de dimensionner des structures élémentaires isostatiques; c’est-à-dire l’étude de la résistance et de la déformation des éléments d’une structure, de déterminer ou de vérifier leurs dimensions afin qu’ils supportent les charges dans des conditions de sécurité satisfaisantes des cas de sollicitations simples (flexion simple) et composé en(flexion composée et déviée) sont étudiées dans le dernier chapitres.

A l'issue de ce cours, L’apprenant doit être capable de résoudre des problèmes rencontrés sur site, définir comment une structure résiste et se déforme sous l’action des sollicitations intérieures et connaitre les trois exigences (sécurité, serviabilité et faisabilité) après avoir concevoir une structure.


L'hydrogéologie est une science qui étudie les interactions entre les structures géologiques du sous-sol et les eaux souterraines ainsi que les eaux de surface. Elle permet l'acquisition des données numériques par la prospection ou l'expérimentation sur le terrain, la connaissance des lois physiques qui régissent l'origine, la présence, les mouvements et les propriétés des eaux souterraines, la réalisation des captages d'exploitation, la gestion et la planification de l'exploitation et la protection de la ressource en eau souterraine.

Le cours de l’hydrogéologie est une unité d'enseignement fondamentale, adressé aux étudiants de la troisième année licence en hydraulique. Il comprend seulement 22 h 30 min de cours théorique, répartie sur le semestre 5.

L’enseignement du cours d'hydrogéologie, focalisé sur l’étude de l’eau dans le sous-sol, s’articule autour des concepts propres à cette discipline ainsi que ses applications pratiques. Il s’agit d’explorer les différents types d’aquifères et de comprendre ce qui les caractérise, et d’évaluer leur hydrodynamique.

Le cours est scindé en 3 chapitres, chaque chapitre est traité à travers des séquences pédagogiques permettant l'assimilation des concepts prévus, cette assimilation est consolidée par des activités d'apprentissages, en matière de travaux sur cartes, des analyses de données où ces notions sont mises en œuvre ce qui va permettre à l’étudiant à approfondir ces connaissances

Dans la première partie du cours, centrée autour des principes généraux de l’hydrogéologie, les différents types de nappes d’eau souterraines ainsi que les caractéristiques hydrogéologiques des aquifères seront exposées. Dans la partie traitant les lois fondamentales de l’écoulement souterrain, les caractéristiques d’un milieu poreux et les paramètres hydrodynamiques d’une nappe d’eau souterraine seront abordés. 

Finalement, des connaissances sur l’exploitation des aquifères seront proposées à travers la présentation des essais de pompage.

A l'issue de ce cours, l'étudiant aura acquis des compétences qu'il pourra utiliser dans le secteur professionnel, dont il sera capable de relever les grands défis soulevés lors de l'exploration des aquifères et l'utilisation des eaux souterraines.